Menu
Tablet menu

Luxury hotels that offer fine dining

    Ils décomplexent la gastronomie, la magnifient et travaillent les produits du terroir avec amour. On se presse pour découvrir ces talents dans leurs fiefs... En plus, on peut y dormir. – Great restaurants with guest rooms, luxury hotels that offer fine dining… Welcome to the world of the master chefs. LE

    CALANDRE (1).

    Dans la famille Alajmo, demandez la mère, Rita, le père, Erminio, et puis les enfants, Raffaele, Laura et Massimiliano. Ces cinq-là ont la cuisine dans leur ADN. Alajmo, c’est aujourd’hui un petit empire de la gastronomie italienne. Trois bistrots, deux cafés historiques, une épicerie fne, des objets de design et bien sûr trois restaurants. A Venise, Le Quadri, sur la place San Marco, dirigé par Raffaele, revisite la cuisine de la lagune dans une démonstration tout en fraîcheur. Direction Padoue, le fef familial. On choisit de se loger au domaine de la Montecchia, où se trouve le restaurant tout en saveurs du papa. Mais ceux qui aiment les expé- riences totales choisiront le gastronomique triplement étoilé de Massimiliano, référencé par les Grandes Tables du Monde. Là, le chef décomplexe la tradition dans une juste réinterprétation. Avec audace, Max bouscule les codes, transgresse les règles et nous emmène dans un voyage sensoriel total.

    THE ALAJMO family—Rita, Erminio and their three children, Raffaele, Laura and Massimiliano—reign over a mini-empire of Italian gastronomy that includes three restaurants: Le Quadri in Venice, La Montecchia in Padua and, best of all, the three-star Le Calandre in Sarmeola di Rubano, where Massimiliano updates Italian culinary traditions in dishes that are a veritable journey for the senses. VILLA RENÉ

    LALIQUE (2).

    Ce lieu où vécut René Lalique en famille est devenu depuis le mois de septembre un hôtel ultraglamour doté d’un restaurant gastronomique dirigé avec maestria par Jean-Georges Klein. Ce dernier a quitté l’Arnsbourg en Lorraine, triplement étoilé, pour rejoindre ce nouvel établissement. Un déf qu’il a relevé sans coup férir puisque le Michelin lui a déjà accordé en février 2 étoiles ! Posé, tel un rectangle de verre dans le prolongement de la maison, le vaste restaurant est d’un design époustoufant. Le chef y prône une cuisine des quatre saisons, évolutive. La carte égrène des merveilles : homard bleu aux saveurs d’Orient, émulsion de pommes de terre et truffe, porcelet croustillant, millefeuilles aux agrumes… Enfn, le chef sommelier Romain Iltis veille sur l’exceptionnelle cave riche de 20 000 bouteilles.

    THE ART NOUVEAU designer René Lalique used to live here with his family. Today the villa in northeastern France is a glamorous hotel with a two-star restaurant. Chef Jean-Georges Klein serves up marvels like blue lobster with “oriental favors,” potato and truffe emulsion and a citrus millefeuille pastry, while wine captain Romain Iltis watches over an exceptional cellar storing some 20,000 bottles.

    ANNE-SOPHIE PIC, LE RESTAURANT (3).

    A Valence, dans son gastronomique, la chef Anne-Sophie Pic, triplement étoilée au guide Michelin, dévoile une cuisine à l’expression bien trempée où la puissance des goûts se partage avec des associations de saveurs étonnantes. Elle livre une partition de sensations fortes. Ici l’amer, l’acide, le fumé, l’iodé empruntent des chemins inattendus. Son travail, sur le fl, est en recherche permanente d’équilibre entre la puissance aromatique et la délicatesse d’expression. Plaisir du goût, plaisir des yeux. Nouveauté, le bistrot André – du nom de son grand-père qui avait obtenu trois étoiles en 1934 – vient d’ouvrir au sein du même hôtel, Maison Pic. Et dans l’assiette ? Des plats de mémoire donc, comme le boudin Richelieu ou le gratin de queues d’écrevisses C’est toute l’histoire de la famille Pic qui s’écrit avec émotion. Que du bonheur !

    A MEAL at Anne-Sophie Pic’s three-star in Valence is a series of heady sensations, striking a careful balance between aromatic power and subtlety of expression. Her latest project is the bistrot André, named after her grandfather, who earned his own three stars in 1934. The menu is an anthology of Pic family history, with signature dishes like boudin Richelieu and crayfsh gratin.

    FERA AT CLARIDGE’S (4).

    Décidemment, la cuisine britannique d’aujourd’hui tord le cou aux idées reçues ! Simon Rogan, le sémillant chef à l’œil bleu vif et au franc parler du Fera at Claridge’s, le restaurant du mythique hôtel Claridge’s à Londres, poursuit un remarquable travail qu’il a commencé lorsqu’il est arrivé en 2014. Sa cuisine élaborée et inventive offre un maëlstrom de plats aux saveurs très novatrices. Et pour mieux découvrir ce chef étonnant, une virée à son restaurant historique, L’Enclume, dans la région du Lake District, s’impose.

    TODAY it’s safe to say that the British have overcome their old stereotypical reputation for bland, uninteresting food. Since 2014, Simon Rogan, the energetic chef of the Fera at the legendary Claridge’s Hotel in London, has been concocting elaborate, imaginative dishes with innovative combinations of favors. To experience the full scope of his creativity, a side trip to his historic restaurant L’Enclume in the Lake District is a must.

    LE CINQ, FOUR SEASONS HOTEL GEORGE V (5).

    En 2014, le chef Christian Le Squer prenait les commandes des cuisines du Cinq, le restaurant gastronomique du George V. Pour ce natif de Bretagne, le palace parisien est une vitrine de l’art de vivre à la française. Son travail d’excellence – c’est un chef qui aime être derrière les fourneaux – vient d’être récompensé par le guide Michelin de trois étoiles. Sa carte refète avec brio un classicisme revendiqué, relevé d’une éclatante touche de modernité et d’une technicité parfaite. Sa cuisine dégage de l’émotion et, comme il le souligne, “beaucoup d’amour”. Ne manquez pas l’étonnante “Gratinée d’oignons”, destructurée, et bien sûr, un de ses plats signature, le “Bar de ligne avec caviar et lait ribot de mon enfance”. Pour la note sucrée, on choisira le dessert à la levure, osé mais juste à tomber.

    CHRISTIAN LE SQUER took over the stoves at Le Cinq, the three-star restaurant of the George V, in 2014. His menu combines French classicism with a brilliant touch of modernity and impeccable technique—haute cuisine prepared, as he likes to say, with “lots of love.” Don’t miss the intriguing “Contemporary Parisian-style Gratinated Onion” and Le Squer’s signature “Line-fshed Sea Bass with Caviar and Fermented Milk From My Childhood.”

    BELMOND LE MANOIR AUX QUAT’SAISONS (6).

    Séjourner, et dîner bien sûr, au Manoir aux Quat’Saisons, fruit de la passion d’un homme, permet de goûter les plaisirs d’une nature bucolique. Le très charismatique chef Raymond Blanc, français, aventurier de la vie débarqué à 20 ans et quelques sur le sol anglais et aujourd’hui à la tête d’un empire, s’est installé dans le ravissant village de Great Milton au milieu des années 1980. En 1985, il obtient deux étoiles au guide Michelin. Il les a, depuis, toujours conservées. Autour du manoir qui s’est agrandi, verger, potager, et serres servent la cuisine de 90 variétés de légumes et de 70 herbes différentes. La cuisine est divine. Le Manoir, membre des Relais & Châteaux, dispose de 32 chambres et suites, toutes offrant une ambiance et une décoration unique. Chacune évoque un souvenir, un coup de cœur, un voyage ou même une lecture de Raymond Blanc.

    TO STAY, and of course to dine, at Belmond Le Manoir aux Quat’Saisons is to savor the best of the English countryside. In the mid-1980s, the French chef Raymond Blanc opened a restaurant with a few guest rooms in the village of Great Milton, and by 1985 he had earned two Michelin stars. Around the manor, an orchard, garden and greenhouses supply the kitchen with 90 varieties of vegetables and 70 herbs. A member of Relais & Châteaux, Le Manoir now offers 32 rooms and suites, each with its own décor and ambience.

    ROYAL MANSOUR (7).

    Les deux restaurants gastronomiques du Royal Mansour Marrakech, La Grande Table marocaine et La Grande Table française, déclinent sous la houlette du chef Yannick Alléno une cuisine haute en saveurs. Excellence et discrétion sont les maîtres mots pour qualifer le palace. Le chef étoilé y apporte sa rigueur, sa créativité, ses innovations, comme celui des extractions (concentrés ultimes des ingrédients pour créer des sauces aux saveurs hallucinantes). Au Maroc, il est parti à la rencontre de producteurs locaux : poissons de mer et truffes se sont invités à la carte. Jusqu’au 5 juin, le brunch qu’il a élaboré est servi chaque dimanche à la terrasse d’un troisième restaurant, La Table. Pur moment de délice.

    UNDER THE supervision of Yannick Alléno, the two prestigious restaurants at the Royal Mansour Marrakech, La Grande Table Marocaine and La Grande Table Française, push the envelope of gastronomic pleasure. The renowned chef contributes his sense of precision, creativity and innovations like “extractions” (extreme concentrates of ingredients to create sauces with astonishing favors), relying on the finest Moroccan suppliers for featured products like fish and truffes. And until June 5th, he is serving a regal brunch every Sunday on the terrace of the hotel’s Mediterranean restaurant, La Table.

     

    back to top